La vue du ciel… version sarladaise

Je ne suis pas la seule à vanter les plaisirs visuels ressentis lors de cette montée au-dessus des toits de Sarlat. Je conseille donc un tour d’ascenseur panoramique à l’Église Sainte Marie, juste au dessus du marché couvert… et d’y revenir chaque saisons pour apprécier les différentes couleurs, lumières et autres merveilles de Sarlat. J’ai eu la chance de le faire en juin dernier et il me tarde de pouvoir le refaire en automne avec une jolie brume, ou mieux en hiver pour une vue enveloppée de gelée…

Pour en savoir plus et en découvrir plus… Clique ici

Un weekend sarladais en été… part 1

Pour te préparer aux vacances d’un point de vue psychologique (l’adaptation est très rapide!) et rythmique rien de mieux que de profiter de Sarlat. Ma formule est la suivante: dès le samedi matin déambuler au marché dans la vieille ville.

 

S’exiler à Beynac afin de profiter du site et de la vue sur la vallée de la Dordogne.

Tentative échouée de refermer les couloirs du temps....

 

Puis redécouvrir Sarlat by night…

J’aime Mon Pote!

Ici le deuxième rendez vous du pitit journal sarladais en direct du 19ème Festival du film. Ce soir c’est avec un grand plaisir que j’ai vu le dernier film de Marc Esposito (Le cœur des hommes…), et je devrais dire deux grands plaisirs:

car avec l’affiche rien qu’à la vue d’Édouard et de Benoît je me disais que je ne pouvais passer qu’un bon moment, de plus quand un film est signé Esposito ça me parle…. Et ça a été le cas: un très bon moment où là encore l’échange entre les personnages, le lien d’amitié que l’on voit naître pendant ce moment de vie, le jeu des acteurs, tout ça a fait que j’ai vraiment apprécié Mon Pote!

Et le petit plus vraiment vraiment agréable ça été ça:

Ah… y’a pas à dire le Festival du film j’aime bien bien bien moi!

Une journée avec Le fils à Jo

Ici le pitit journal d’une sarladaise au festival du film. Aujourd’hui visionnage du film de Philippe Guillard, Le fils à Jo. Belle découverte: humour, émotions, des personnages très attachants (sacré Ponpont!), un scenario bien écrit…. un bon moment!

 

Après avoir profité du film nous avons pu approcher, un peu, les deux acteurs principaux ainsi que le réalisateur. Et comme nous sommes dans le Sud-Ouest, terre de rugby, il nous a été offert un petit match par les jeunes du club de Sarlat qui ont pris un grand plaisir à faire quelques passes avec Philippe Guillard et Olivier Marchal.

Un bon début pour ce 19ème Festival du film!

Ca c’est Sarlat!

Et voilà, oh joie!

Spéciale dédicace à Marion!

Pour peut être Le dernier verre en terrasse de l’année et pof………. tu te sens le devoir de profiter rajeunir un peu l’ambiance. Ça pulse tellement à Sarlat! Et là bizarrement même la panneau en bois pour Octobre rose, accroché sur le balcon de la mairie, ne me fait pas rêver. Vite un petit tour chez Mikey ( La Table de Mikey – Page Facebook ) pour apprécier de nouveau la vie 😉