Au bord de la Charente

Ce dimanche après-midi le soleil nous a appelé dehors pour une douce balade hivernale. De si douces températures qu’elles m’ont rappelées celles dont on pouvait profiter au Pays basque à cette période il y a quelques années de ça. En ce temps là j’avais vingt ans MiniChou n’existait pas mais je me plaisais déjà d’être aux bras de Mon Homme qui aujourd’hui jouait au voiturier très spécial… Voici un petit résumé photographique de ces instants charentais dans le quartier de l’Houmeau.

DSC_0395  DSC_0396  DSC_0400  DSC_0403  DSC_0404  DSC_0411  DSC_0416  DSC_0419  DSC_0420

 

On va bientôt lâcher le fauve!

Meilleurs vœux cher lecteur!

L’année 2014 a bien débutée, normal lorsqu’on partage la vie de MiniChou et que chaque jour est une découverte! Mais nous y reviendrons dans un autre billet.

Lorsqu’on habite à Angoulême le début de l’année annonce l’arrivée du fauve et de ses compagnons dessinés entre les pages des nombreuses BD présentées lors du Festival de la BD. Alors avant d’avoir la chance de croiser les nombreux auteurs (dont certains nous font briller les yeux) et d’avoir de nouvelles pages à feuilleter voici de quoi nous mettre l’eau à la bouche!

FFA n°1

Non je ne me suis pas inscrite à la Fédération Française d’athlétisme! Je tiens à rassurer tout le monde… J’ai pu assister au Festival du film Francophone d’Angoulême. Et oui, après celui de Sarlat, je m’attaque à la version charentaise. C’était sa 5ème édition, et le flot d’acteurs m’a impressionné! Dominique Besnehard en est le président, ceci doit expliquer cela… Beaucoup de diversités dans les films proposés: avant-premières, hommage au cinéma sénégalais… Il y en avait pour tous les goûts!
J’avais fait une sélection d’avant-premières, et au final je n’en suis allée voir qu’une et je ne le regrette pas! Comme des frères.

Mon Homme et moi avons été touchés par le premier film d’Hugo Gélin. Oui le casting était alléchant: Nicolas Duvauchelle, FX Demaison mais tous les acteurs m’ont simplement renversé, balancé entre rires et larmes. Pierre Niney était parfaitement touchant, Cécile Cassel vraie, Mélanie Thierry a joué la femme. La femme enfant-maman-amie-amante… et j’en passe, bref une femme à part entière, una donna stravagante…
Un seul conseil: allez voir ce film!!!!

Teaser Comme des frères

Et en prime quelques petits souvenir volés..

Vue du ciel angoumoisine…

Après Sarlat je m’attaque à la découverte des cieux charentais. Avec le rare soleil et réellement estival, Marion et moi avons parcouru les 341 marches du chemin céleste dans château Comtal, désormais mairie d’Angoulême. Privilège visuel que je partage aujourd’hui….

Pour les âmes sensibles je ne m’étalerai pas sur mon semi claquage du cuissot droit suite à cette montée aux cieux, malgré ma reprise semi-assidue du sport… Vis ma vie…